Easy Jet prépare le premier avion électrique au monde pour relier Paris à Londres

Et si l’avion électrique était le moyen de transport grande distance de demain ? La compagnie low cost EasyJet prépare l’avenir post-pétrole et affiche des ambitions écolos. Peut-être qu’elle ouvrira une voie plus verte en donnant une leçon d’anticipation aux grosses compagnies.

Après les voitures fonctionnant à l’électricité et les projets de trains à haute vitesse, voici maintenant l’ère de l’avion électrique. Du moins, son avènement est sans doute imminent. Il faut dire que l’or noir sera de plus en plus onéreux à l’avenir, avec le coût d’extraction de plus en plus élevé.

C’est pourquoi beaucoup d’ingénieurs se concentrent sur de nouveaux moteurs électriques. Chez EasyJet, on a élaboré un concept d’avion électrique capable de dépasser 500 km d’autonomie. De quoi relier de grandes capitales européennes. Cet engin devrait être opérationnel et fiable dans dix ans, tout en sachant qu’on prépare déjà des véhicules capables de faire de plus grandes distances encore. Il faut dire que le secteur aéroportuaire est très dépendant du kérosène. Et les rejets de dioxyde de carbone sont considérables. Easy Jet semble donc pionnière dans la préparation du futur sans pétrole. Elle a par exemple commandé de nouveaux appareils dont la consommation de carburant est moindre. De quoi alléger les tarifs qui sont déjà assez bas. Alors si en plus elle se met au tout électrique, on peut dire que les voyageurs seront encore plus gagnants. Toutefois, il faut noter que l’assemblage d’un aéronef de ligne nécessite du pétrole, et la fabrication de ses nombreuses pièces également. C’est pour cette raison que la question du recyclage se pose aussi. Mais qu’on se rassure, des personnes très douées et spécialisées se creusent la tête pour rendre l’avenir vraiment durable.

Green is the future. C’est ce que certains affirment et sans doute à raison.